S’y retrouver parmi les professions de la nutrition

Lorsqu’on a besoin de conseils à propos de la nutrition, il est parfois difficile de faire son choix parmi toutes les dénominations professionnelles rencontrées sur internet ou dans les annuaires. Cet article présente les caractéristiques de chaque « profession » et a pour but d’aider à faire un choix éclairé du professionnel qui correspond le plus à nos attentes et besoins.

Diététicien-ne ASDD, BSc Nutrition et diététique

Etudes et titre

Selon l’article 50a de l’OAMal, les diététicien-ne-s ont obtenu un diplôme de Bachelor en Nutrition et diététique après 4 ans d’études à temps complet dans une haute école spécialisée suisse reconnue (à Genève pour la suisse romande). Ils portent le titre académique officiel de BSc Nutrition et diététique.  Les diététicien-ne-s diplômé-e-s sont tenus de suivre régulièrement des formations continues, afin de connaître et d’appliquer les dernières découvertes scientifiques. Ils peuvent aussi être porteur du titre de diététicien-ne dipl. ES, titre de l’ancienne formation qui était auparavant décerné dans les trois écoles supérieures reconnues de Zurich, Berne et Genève.

 

Le diététicien est un spécialiste de la nutrition. Sa formation comporte l’étude de la thérapie nutritionnelle et diététique des différents groupes de population fondée sur les données scientifiques dans les domaines variés suivants : médecine, biochimie et anatomie, psychologie, techniques de conseils aux patients, promotion de la santé et prévention, des bases de législation sur les denrées alimentaires et technologie alimentaire, travail scientifique (recherche et publication). Toutes ces connaissances permettent au diététicien diplômé d’accompagner le patient dans un processus de changement vers de nouvelles habitudes hygiéno-diététiques saines.

 

Association professionnelle

L’Association Suisse des Diététiciens (ASDD) regroupe depuis 1942 les diététicien-ne-s reconnu-e-s au titre de l’art. 50a OAMal. L’ASDD se porte ainsi garante de la « conformité légale » selon les dispositions de cet article. Elle a créé le label protégé de « diététicien-ne ASDD », qui ne peut être porté que par ses membres.

Bien que l’article réglemente clairement le statut de diététicien-ne légalement reconnu-e en Suisse, il existe une abondance de prestataires aux titres professionnels similaires. C’est pourquoi l’adhésion par les diététicien-ne-s à l’ASDD constitue une référence importante pour se démarquer des « conseillers/ères non professionnel-le-s ».

 

Remboursement des prestations

Les diététicien-ne-s reconnu-e-es légalement sont autorisé-e-s, selon l’ordonnance sur l’assurance-maladie (art. 46 et 50a OAMal), à fournir des prestations selon l’ordonnance sur les prestations de l’assurance des soins (OPAS, art. 9b). C’est-à-dire que pour un-e patient-e en possession d’une prescription diététique signée par un médecin, les consultations diététiques sont remboursées par l’assurance-maladie de base. Sans prescription, certaines assurances complémentaires prennent également en charge les consultations.

 

Après quelques années d’expérience et après avoir obtenu une autorisation cantonale, les diététicien-ne-s peuvent travailler comme indépendants dans un cabinet de consultation. Légalement, ils ne peuvent pas faire de publicité, comme toutes les professions médicales et paramédicales.

 

 

Médecin nutritionniste

Etudes et titre 

Le titre de médecin s’obtient après 6 ans d’études universitaires et après avoir passé l’examen fédéral. Ensuite, le médecin doit choisir une spécialisation et obtiendra un nouveau titre (dermatologue, chirurgien, médecin interne générale)

Il n’existe pas de spécialité « Nutrition » en Suisse.

Le médecin appelé « médecin nutritionniste » a une spécialisation (en médecine générale ou en endocrinologie par exemple) complétée par une formation de niveau universitaire en nutrition. C’est souvent à lui que l’on fait référence dans le milieu médical lorsque l’on parle de « nutritionniste » tout court.

 

Remboursement des prestations

Le médecin nutritionniste est avant tout un médecin : il prend en charge des troubles somatiques en rapport avec la nutrition et pose des diagnostics. Son statut lui permet de prescrire des examens, des analyses ou des médicaments.

Les prestations du médecin sont remboursées par l’assurance maladie de base.

 

 

Nutritionniste

Etudes et Titre

En Suisse, légalement, le titre de « nutritionniste » n’existe pas, puisque aucun diplôme reconnu ne le valide. Il n’est pas protégé par l’OFFP (Office Fédéral de la Formation Professionnelle), c’est-à-dire qu’il ne suit aucune règle professionnelle.

N’importe qui peut, de ce fait, se prétendre nutritionniste.

 

Les personnes se déclarant porter le titre de nutritionniste peuvent correspondre aux différents profils ci-dessous :

  • Aucune formation
  • Formations payantes de quelques heures ou quelques mois sur le thème de la nutrition, suivies en Suisse ou à l’étranger
  • Formations continues payantes liées à la nutrition (CAS en nutrition sportive par exemple)
  • Diplôme Universitaire santé et micronutrition
  • Diplôme Universitaire en Nutrition obtenu en France

 

 

Remboursement des prestations

Les prestations ne sont pas remboursées par l’assurance maladie de base.

Certaines formations sont agréées auprès de l’ASCA (Fondation Suisse pour les Médecines Complémentaires). Les consultations sont remboursées par certaines caisses maladies complémentaires, selon les clauses du contrat de chacun.

 

Coach nutritionnel/ coach en nutrition, Conseiller-ère en nutrition, Spécialiste en nutrition 

Etudes et Titre

Comme pour le titre « nutritionniste », les titres de « spécialiste en nutrition », « coach en nutrition » ou « conseiller-ère en nutrition » ne sont pas soumis à des règles professionnelles et les personnes en ayant le titre ne font généralement pas partie d’associations professionnelles. Ces personnes peuvent donc faire de la publicité et pratiquer sans autorisation et sans formation.

 

Pour ceux qui ont suivi des formations, celles-ci sont payantes, allant de quelques heures à quelques jours.

Voici quelques exemples :

  • Diplôme de Coach en nutrition de l’Ecole-club Migros : 18 jours de cours. Possibilité de prendre en charge des personnes en bonne santé jusqu’à un IMC de 29.9.
  • Diplôme « Coach en nutrition ZoneVitalPro » : 6 jours de cours. Cette formation est destinée aux instructeurs fitness aux Personal trainers ou aux thérapeutes au bénéfices d’autres diplômes.
  • Diplôme de « Conseiller en Nutrition » Thérafit : 6 jours de cours. Cette formation est destinée aux professionnels de la santé déjà diplômés (naturopathe, ostéopathe…).
  • Formation Nutrition ESSR (Ecole de Santé de Suisse Romande) : 8 heures de cours. Cette formation continue est reconnue par l’ASCA.

 

Remboursement des prestations

Idem que pour les nutritionnistes.

 

A la lecture des caractéristiques de ces parcours professionnels hétérogènes, il apparait clairement que les compétences des différents thérapeutes ainsi que la reconnaissance des traitements par les assurances sont de qualité et niveaux très divers. Sachons nous diriger en connaissance de cause vers le professionnel qui pourra répondre au mieux à nos questionnements et soucis de santé.